Peindre sa moto en 5 étapes

Repeindre sa moto pour les nuls

 

Bon, le titre est un peu racoleur car on ne peint pas sa moto avec un peu de peinture à l’eau et quelques pochoirs, mais avec de la bonne volonté et un peu de matos, on peut obtenir un résultat plutôt pas mal. Testé et approuvé!

 

1/ Le matériel

  • Protections

Exit les séances de peinture en short, marcel et tongs! En plus d’être irritants voire toxiques, les produits utilisés pour repeindre sa moto s’incrustent facilement dans les ongles et mettent facile une bonne semaine à partir. Il vous faut donc:

– Des gants en latex assez résistants (on en trouve facilement en grande surface de bricolage ou dans le tiroir des colorations de Madame)

masque-a-peinture-a1p2-kit-50-pre-filtres-p2-2-cartouche-a1Un masque, mais attention, pas un masque anti-poussière qui ne servirait à rien! Préférez un vrai masque comme ci-dessous. Bon ok niveau look on se rapproche plus d’Hannibal Lecter, mais au moins c’est efficace.

– Une casquette ou un joli Bob 51 pour protéger vos cheveux

  • Outils

– Un compresseur avec une cuve d’environ 50 litres et dont la puissance avoisine dans l’idéal les 1.5 CV. Il doit être capable de vous fournir une pression en continu d’environ 4 à 5 bars. Prix moyen: 130€ Plus d’infos ici!

– Un pistolet de préférence à gravité et non à aspiration, tout simplement parce qu’il permet de peindre des petites pièces ou de faire des retouches en mettant juste ce qu’il faut de peinture. La taille idéale pour la buse est de 15 (taille par défaut généralement).

renovation-400zxr-0096

– Un déshumidificateur à mettre en amont du pistolet. Sans ça, la condensation qui se produit dans le compresseur va arriver direct dans le pistolet. Résultat bof bof sauf si on aime l’effet aquarelle!

NB: Il existe une alternative au pistolet: la bombe de peinture. Le résultat est moins pro, mais ça peut être une bonne solution si on a juste une retouche à faire.

– Une ponceuse électrique, pas indispensable mais pratique. Taille de disque conseilée; entre 180 et 240.

– Un verre gradué EN VERRE

– Des peintures spéciales carrosserie. Il existe 2 sortes de peinture: les brillantes qui ne nécessitent pas de vernis et qui se préparent en les mélangeant avec un durcisseur; les mates qui s’utilisent directement mais nécessitent un vernis supplémentaire (évidemment dans ce cas, il faut penser à acheter le vernis. Exemple: Dupont 3750 S)

  • Fournitures

– Papier de verre avec une panoplie de grains différents: 180, 240, 400 600 , 1000 et 1200

– Cale à poncer

– Acétone

– Polish et efface rayures

 

2/ Les techniques de pistolage

Peindre au pistolet ne s’improvise pas. Il existe quelques techniques pour être (presque) sûr de son coup.

  • Réglage du pistolet

– Réglez la pression directement au compresseur (généralement 4 bars, mais vérifiez la valeur conseillée sur la fiche technique de la peinture)

– La molette « richesse » joue sur le recul de l’aiguille. Mieux vaut commencer par un réglage « faible » pour l’augmenter par la suite jusqu’à la valeur idéale.

– Réglage et orientation du jet: l’idéal est de laisser les oreilles du chapeau horizontales. Pensez à faire un essai sur un carton au préalable. Il est essentiel d’obtenir une tâche circulaire chargée de peinture uniformément.

  • Comment peindre?

– Distance: 15 à 25 cm en moyenne

– Rester en mouvement en maintenant le jet perpendiculaire à la surface. Garder le poignet souple et commencer à le bouger avant de pulvériser. La vitesse idéale dépend du type de peinture choisi et de la richesse.

– Croiser les trajectoires

peindre en croisant les jets

– Pour un tendu parfait, le secret est de charger suffisamment la pièce pour que le film de peinture se tende et se lisse. Si la pièce manque de peinture, vous verrez des gouttelettes se former, effet peau d’orange garanti! À l’inverse, si vous en mettez trop, vous aurez des coulures … D’où l’intérêt de commencer par un passage faible sur lequel on repassera immédiatement une seconde couche plus riche (il ne faut pas attendre que le premier passage sèche).

  • Erreurs les plus fréquentes

– Le pistolet mitraille. Il y a 3 causes possibles: soit il n’y a plus de peinture, soit elle n’est pas assez diluée, soit il y a une prise d’air dans le circuit d’alimentation du pistolet

– L’eau dans le pistolet: il arrive que le déshumidificateur soit trop sollicité et n’arrive plus à absorber l’humidité du compresseur. Dans ce cas, il faut purger le compresseur.

– Formation de trous et cratères: c’est généralement parce que la surface n’a pas été assez bien dégraissée. Dans ces cas là, on laisse tomber! Laissez sécher, dégraissez, poncez et recommencez!

 

3/ Préparer la pièce à peindre

Si l’on ne prépare pas la pièce, on risque de se frotter à 2 problèmes: la peinture accrochera mal et les irrégularités ne seront pas cachées par la peinture, mais plutôt mises en évidence.

  • Premier dégraissage

Le premier dégraissage se fait avec un peu d’acétone. Cela permet d’enlever les poussières, les traces de gras et les éventuels résidus de colle.

  • Ponçage

Le choix du grain se fait en fonction de l’état de la pièce. Pour une pièce abîmée, il vaut mieux commencer par du 180, 240 puis finir par du 400. Une pièce en bon état peut être poncée directement avec du 400. Il faut absolument arriver à avoir une surface parfaitement lisse et exempte de toutes traces de ponçage.

  • L’apprêt

Qui se met AVANT! Cette sous-couche est indispensable pour que la peinture accroche sur le support. Elle protégera également les pièces de la corrosion et facilitera le ponçage. Cette couche doit être relativement épaisse et il n’est pas anormal qu’elle présente quelques irrégularités. Elle doit sécher pendant environ 2h puis être poncée avec un papier de verre 600 jusqu’à obtenir une surface lisse.

3029607212_1_11_MbGfBrlS

4/ Appliquer la peinture

  • Peintures mates

Les bases mates sont prêtes à l’emploi et se passent en 2 couches. La première est une couche d’accroche qui doit être légère et qui colore partiellement. La seconde couche doit permettre de recouvrir totalement la pièce. Celle-ci ne doit pas couler si la 1ère couche a bien été appliquée.

Les peintures mates ont la particularité d’être faciles à appliquer et ne nécessitent pas de se soucier du tendu. Néanmoins, il ne faut surtout pas la poncer sinon bonjour le carnage!

Exemple de résultat:

 

peinture-moto-mate-rouge peinture-moto-mate-rouge

NB: les peintures mates nécessitent d’appliquer par la suite un vernis. L’application de celui-ci se fait exactement comme la peinture brillante (ci-dessous).

  • Peintures brillantes

La peinture brillante se mélange obligatoirement avec son durcisseur et du diluant. Elle nécessite d’apporter un soin tout particulier au tendu. On passe toujours une couche d’accroche et dans la foulée une couche plus épaisse. La peinture doit former des vaguelettes qui se tendent au fur et à mesure pour obtenir le brillant. Si vous avez des tsunamis et non des vaguelettes, c’est mal parti!

aerosol-peinture-moteur-alu-satine-avec-durcisseur peinture-brillante-moto

  • Motifs et vernis

Pour personnaliser au max sa machine, il est également possible de faire des effets. À moins d’être un artiste, il vaut mieux se contenter de motifs aux lignes nettes. Les motifs se dessinent avec du scotch spécial peinture et dédié à ce genre d’utilisation. Protégez le reste de la pièce et le tour est joué!

NB: si vous avez appliqué une peinture mate, pensez à passer une couche de vernis, auquel cas celle-ci risquerait de s’abîmer avec le scotch.

 

5/ Les finitions

Il est toujours possible de rattraper les petites imperfections même une fois la couche finale de vernis posée.

Pour des défauts très prononcés, vous pouvez poncer avec du pierre de verre très fin (1200) qui gommera la peau d’orange. Passez ensuite une couche de polish abrasif (dans l’idéal un polish de carrossier « auto miror » ou à défaut de l’efface rayures). Il faudra sûrement du temps pour retrouver une surface correcte, mais c’est possible! Terminez ensuite par du polish de finition qui s’applique avec un chiffon doux (peau de chamois) ou kleenex.

Gardez enfin à l’esprit que la réussite de votre ouvrage passe aussi par la simplicité et la sobriété!

 

moto-bien moto-pas-bien moto-internet

2 réflexions au sujet de « Peindre sa moto en 5 étapes »

  1. Super tuto merci! Une petite vidéo pour le « croisé de trajectoire » ne serait pas de refus :p

    Moi je compte repreindre mon Zephyr 750 entièrement. Mon réservoir est abîmé alors quitte à s’embêter, j’ai envie de changer entièrement!

    Je pense attendre que ma belle soit au garage cet hiver ! J’ai peur que la chaleur fasse sécher la peinture trop vite et fasse des traces.. J’ai eu le cas sur mes volets xD

Laisser un commentaire